Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Etienne
Accueil / Rendez-vous
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Impression vives
 
 

Rendez-vous


COLLOQUE : "FLUXUS, UN TRIOMPHE AMER ?"
Du 23-01-2013 au 24-01-2013
 

La pompe inégalée avec laquelle se célèbre ce cinquantième anniversaire, jusque dans des pays européens qui n’y avaient guère sacrifié auparavant, devrait inciter les soutiens de longue date de Fluxus à se réjouir, après des années de défense et illustration d’un phénomène largement snobé (voire combattu) tant par les institutions, qui ne lui avaient guère pardonné le procès en règle qu’il fit d’elles, que par des artistes, déstabilisés par ses tendances hégémoniques et son ironie mordante.

Pourtant, pouvons-nous ignorer que cette reconnaissance s’élargit à mesure que les acteurs de cette nébuleuse disparaissent et que ce qui faisait sa vitalité et son hétérogénéité s’est peu à peu commué en une série de slogans réducteurs, aptes à faire de Fluxus une forme (symbolique ?) identifiable et corvéable dans la logique des discours critiques, historiques et théoriques ?

De même, pouvons-nous ignorer qu’à cet appauvrissement correspond un élargissement sensible de son influence sur la création récente : implication sociale, pratiques discrètes, intermédialité, non-élitisme, participation, dérision, fugacité, quotidienneté, amateurisme, subversion pacifique, sont autant de notions convoquées par les artistes d’aujourd’hui directement posées par ceux de Fluxus, faisant de ce rassemblement hétéroclite et instable un moment majeur de l’histoire culturelle récente dont il semble annoncer les choix.

Questionnant cette double alternative, entre influence croissante et homogénéisation formelle, reconnaissance institutionnelle et banalisation référentielle, le colloque visera d’une part à mettre au jour des aspects encore méconnus de Fluxus et d’autre part à porter une critique du rôle culturel qu’il joue aujourd’hui : avant d’être englobé dans les "néo-avant-gardes" (Peter Bürger), Fluxus, par la voix de Maciunas, avait été qualifié  "d’arrière-garde", actant ainsi le conseil de Hausmann à ce dernier de ne pas se désigner comme "néo-dada", une arrière-garde donc, au moment où s’élabore le post-modernisme.

Par-delà les querelles terminologiques, il s’agit aussi de considérer les participants de cette nébuleuse comme des producteurs de dispositifs expérimentaux, relevant parfois du régime de l’œuvre d’art mais ne s’y limitant pas. C’est pourquoi, afin de ne plus se satisfaire de généralités et accorder à Fluxus l’attention qu’il mérite, les interventions seront caractérisées par le choix d’une œuvre précise dont l’analyse formera la colonne vertébrale, sans s’y limiter bien entendu.


PROGRAMME

MERCREDI 23 JANVIER


10 h / Introduction
Lorand Hegyi, Directeur général du musée d'art moderne

"Quelle influence ?"
Structure lâche en dépit des oukases de Maciunas, la plasticité de Fluxus permet de le convoquer en tous lieux et à tout propos et semble infuser l’ensemble de la création contemporaine. Cette omniprésence référentielle est-elle réelle ? Est-ce la redite de sa propre situation vis-à-vis de Dada – des similitudes qui cachent aux contemporains les singularités ? Ou bien s’agit-il véritablement d’un modèle effectif qui influence la création contemporaine ?
Modération : Bertrand Clavez

11 h - 12 h / Henar Rivière Rios
Mieko Shiomi et l'ubiquité de l´art

12 h / 13 h / Petra Stegmann
Pratique curatoriale et institutionnalisation de Fluxus, une présentation du projet "Lunatics are on the loose."

"Quelle(s) institutionnalisation(s) ?"

A l’occasion des questions spécifiques soulevées par la conception de l’exposition Fiat Flux auprès de ses organisateurs, ou de sa réception dont l’ampleur est inédite en France, il s’agit d’interroger la muséification complexe de Fluxus : convoque-t-elle des enjeux spécifiques autour de la conservation, de la présentation, de la fonctionnalité des œuvres ? Cette institutionnalisation, la plus évidente, est-elle la marque d’autres formes d’intégration, moins patentes, de Fluxus dans le champ de l’histoire des idées ou de l’histoire culturelle ?
Modération : Fabien Pinaroli
 
15 h - 17 h : Table ronde
Jeanne Brun, Gino Di Maggio, Lorand Hegyi, Petra Stegmann, Pascal Thévenet.

17 h 30 - 18 h 30 / Michel Giroud
La schématisation (diagrammes et tableaux) des avant-gardes historiques jusqu'à Fluxus selon la théorie de Maciunas, revue, corrigée et critiquée par Michel Giroud.

18 h 30 - 19 h 30 / Lancement de la revue "Initiales"Premier numéro consacré à George Maciunas.
Emmanuel Tibloux, directuer général de l'école nationale supérieure des beaux-arts de Lyon
Claire Moulène, journaliste, rédactrice en chef de la revue "Initiales"

JEUDI 24 JANVIER

"Subversif, vraiment ?"
L’image de Fluxus est celle d’un mouvement insaisissable et d’un moment subversif presqu’indépassable pourtant, Fluxus est aujourd’hui massivement présent dans les collections publiques et privées et ses positions, comme ses stratégies, semblent largement partagées. Entre redite historiciste (Bürger) et transcodage post-moderne (Jameson) quelle part de subversion et de contestation demeure-t-elle irréductible ? Quels enjeux posés par les productions conservent leur fonction critique et transformatrice ?
Modération : Philippe Roux

9 h 30 - 10 h 30 / Charles Dreyfus Pechkoff
"Subversif, vraiment ?"
"SUBVERSIF, OUI VRAIMENT !
Tout est soudoyable sauf le "flux/concept"

10 h 30 - 11 h 30  / Romain Mathieu
Supports / Surfaces et Fluxus : se définir contre.

11 h 30 - 12 h 30 / Tristan Trémeau
Que faire de Fluxus ?

Les zones blanches de la surexposition
Ainsi que le démontre l’exposition Fiat Flux, les productions de Fluxus peuvent avoir pris des dimensions extrêmement variables, du plus insignifiant au plus monumental, du plus multiple au plus exclusif. Pour autant, des archétypes se sont dégagés au fur et à mesure que sa réception s’est élargie et institutionnalisée, à tel point que les œuvres de certains de ses participants jouissent d’une réception séparée quand celles des autres sont maintenues sous l’indistinction d’un "esprit Fluxus". Cette séance interrogera donc les questions du singulier et du collectif, des réalisations propres et des œuvres communes, mais également les problèmes liés à la réception d’œuvres plus ambitieuses ou à la singularité pouvant s’exprimer au sein des "kits" et autres éditions.
Modération : Pascal Thévenet

14 h - 15 h / Cyrille Bret
Permis de "reconstruire". Les modes d'existence des Chair Events de George Brecht dans la collection du Musée d'art contemporain de Lyon (étude de quelques cas remarquables).

15 h - 16 h / Caroline Tron-Carroz
Les assemblages de Nam June Paik face aux enjeux contemporains de la conservation.

16 h - 17 h
Bertrand Clavez, Jeanne Brun, Pascal Thévenet, Michel Giroud, Charles Dreyfus Pechkoff

Exposition "Fiat flux : la nébuleuse Fluxus, 1962-1978"
 
 
Commissaires de l'exposition Fiat Flux :
Lorand Hegyi, Jeanne Brun, Pascal Thévenet
Coordinateur du colloque :
Bertrand Clavez, historien d'art, spécialiste du mouvement Fluxus
Intervenants :
Henar Rivier Rios, Petra Stegmann, Gino Di Maggio, Michel Giroud, Caroline Tron-Carroz, Fabien Pinaroli, Charles Dreyfus Pechkoff, Romain Mathieu, Tristan Trémeau, Cyrille Bret.

ÇA SE PASSE AILLEURS...

AUDITORIUM DU LOUVRE (Paris)
Vendredi 25 janvier
A 16 h :
Fluxus : film, vidéo, télévision
A 19 h :
Nam June Paik : Open your Eyes


Exposition "Fiat flux : la nébuleuse Fluxus, 1962-1978"
Anonyme (Fluxus), "V TRE n°3 FLUXUS cc Valise e TRianglE". Détail.
Mars 1964. Papier, impression offset. 57,1 x 44,6 cm.
Ed. by George Brecht and Fluxus Editorial Council for Fluxus. -
New York : Fluxus, 1964-1979. Bibliothèque Jean Laude,
Musée d'Art Moderne, Saint-Etienne Métropole.

Ben, Flux box containing god

Ben, "Flux box containing God", 1961. Boîte noire avec carte et inscription.
Texte dactylographié et polycopié. 9,1 x 11,8 cm. Donation de Vicky Rémy (Nice) en 1992. © Adagp.


INFOS PRATIQUES
Colloque, public adulte
Lieu : salle de conférence du Musée d'art moderne
Dates : mercredi 23 et jeudi 24 janvier 2013
Horaire : dès 10 h
Renseignements : 04 77 79 70 71
Tarif : 4 euros. Gratuit pour les étudiants sur présentation d'un justificatif.
Réservation nécessaire.



>> Retour à l'agenda
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez