Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
ZANCHI Antonio : Jacob bénissant les enfants de Joseph
 
L'OEUVRE
- Titre : Jacob bénissant les enfants de Joseph
- Artiste : Antonio ZANCHI. Peintre italien né en 1631 à Este (Italie). Il est mort en 1722 à Venise (Italie).
- Date de l'oeuvre : 17ème siècle
- Domaine : Peinture
- Support / Technique : Huile sur toile.
- Exposition(s) :
- Thèmes :
- Collection art ancien
- Narration
- Acquisition : Legs Collection Eyssautier en 1833
- Droits d'auteur : © Domaine public
- Dimensions : 142 x 180 cm
- Echelle : Moyen
 
 
contenu destiné au public adulte
ZANCHI Antonio : Jacob bénissant les enfants de Joseph
Source : Catalogue des collections d'art ancien, édité en 2007 (M. D.)publié le 21 août 2012

DESCRIPTION ET COMMENTAIRE

Formé à Este, Zanchi se fixe à Venise en 1650. C'est une période très éclectique en Italie où les artistes réinvestissent les solutions picturales des grandes figures disparues de l'âge d'or. Les autels des églises s'enrichissent de peintures et de grands décors sont commandés dans les palais. L'intégration au sein de collections particulières impose aux peintres des choix de style qui leur permettent de se fondre dans l'ensemble qu'ils rejoignent.

Elève de Matteo Ponzone, Zanchi s'apparente de 1660 à 1670 au courant "néotintoresque" ou "tenebrosi", influencé par le dernier art du Titien et celui du Tintoret, par son naturalisme et ses clairs obscurs fortement marqués. Mais sa reconnaissance s'adresse à Francesco Ruschi qui lui transmet la leçon de Véronèse. Il acquiert ainsi son sens du décoratif et le goût du grandiose qui lui permettent d'affronter de très grands formats - pas moins de douze mètres pour une "Allégorie de la famille du grand électeur de Bavière" (détruite à Munich pendant la guerre).

En 1666, il décore avec l'évocation de la peste à Venise la cage d'escalier de la Scuala di san Rocco. Dans les années soixante, Pierre Rosenberg suggéra le premier l'attribution de cette toile à Zanchi. A demi allongé sur sa couche, le corps à moitié nu d'un vieillard traité avec un grand réalisme domine cette œuvre. A gauche, le buste et la tête penchée d'un jeune homme à la barbe naissante et au turban décoré de perles suivent le mouvement du personnage principal, contrebalancé à droite par deux enfants courbés aux mains jointes. Toute la puissance de la composition - un des traits caractéristiques de Zanchi - repose sur la diagonale baroque vigoureuse formée par le corps de Jacob et par les raccourcis dont il use pour donner de l'ampleur à la scène.

Blandine Chavanne a signalé un dessin d'une tête similaire à celle de Jacob conservé à Bergame. Sillonnée de rides, très expressive, témoin d'une vie déjà longue et de ses accidents, celle-ci contraste avec le traitement lisse des figures enfantines. Dans le fond de la composition , un lourd rideau accentue l'effet de mise en scène. L'atmosphère très particulière, presque envoûtante de cette œuvre doit beaucoup au traitement contrasté de la lumière et au choix d'une gamme colorée qui joue sur des tons rompus : le lilas du rideau, les bleus, roses et jaunes éteints des vêtements, les gris et blanc des draperies. Zanchi accomplit sa mission de peintre, telle que recommandée par les théoriciens depuis la Renaissance "docere-delectare-movere" : Instruire-plaire-toucher. Instruire avec ce sujet de la bénédiction des enfants de Joseph : "Jacob étendit sa main droite et la posa sur la tête d'Ephraîm, qui était le cadet, et sa main gauche sur la tête de Manassé, en croisant les mains - en effet Manassé était l'aîné" (Gn 48 -24) ; plaire par la subtilité des coloris ; toucher par l'équilibre de l'ensemble, "qui en impose et paraît grand" (Lanzi 1795-1796).



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez