Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
BERTOIA Harry : fauteuil de repos à haut dossier n°423
 
L'OEUVRE
- Titre : Fauteuil de repos à haut dossier n°423
- Artiste : Harry BERTOIA. Designer et sculpteur américain, de nationalité italienne à la naissance, né à San Lorenzo (ITALIE) en 1915. Il meurt à Bally, (ETATS-UNIS) en 1978.
- Date de l'oeuvre : 1952
- Domaine : Design (mobilier)
- Support / Technique : Fils d'acier laqués noir, amortisseurs en élastomère au contact de l'assise et du piètement, revêtement textile.
- Exposition(s) :
- Thèmes :
- Collection design
- Forme
- Objet
- Acquisition : Achat à une galerie en 1996.
- Droits d'auteur : © ADAGP
- Dimensions : 100 x 94 x 80 cm
- Echelle : Petit
 
 
contenu destiné au public adulte
BERTOIA Harry : fauteuil de repos à haut dossier n°423
Source : Catalogue de la collection design, édité en 2008 (L. B.)publié le 03 mai 2013

DESCRIPTION ET COMMENTAIRE

C'est à la Cranbrook Academy of Art que Harry Bertoia rencontre Gropius, le fondateur du Bauhaus et le couple Eames. Il s'occupe de l'atelier de travail des métaux de l'Academy of Art, puis s'installe en Californie auprès de Charles et Ray Eames avec lesquels il collabore avant de rejoindre Knoll.

Le succès de la série des chaises "Diamond" en fil de métal, réalisée pour Knoll en 1951, est tel que les royalties qu'il perçoit lui permettront de se consacrer entièrement à la sculpture.

Le filetage d'acier, ses effets de trame de transparence trouvent leur origine à la charnière des années quarante et cinquante dans la fameuse "Wire Chair" des Eames (elle-même inspirée par leur "Fibreglass Chair"). Il leur emprunte également la forme évasée, enveloppante en coquille (Shell). Sur le plan créatif, Bertoia racontait que, c'est à la vue d'un égouttoir en fil de métal qu'il aurait imaginé ses sièges "Diamonds", en résille d'acier. Techniquement, chaque fil d'acier est déformé et soudé à la main (soudure par points), selon un gabarit précis. Bertoia utilise les nouvelles technologies de l'époque, et exploite au maximum les caractéristiques de l'acier : légèreté et solidité en opposition aux stéréotypes que l'on prête à ce matériau. Objet techniquement difficile à réaliser, il apparaît pourtant comme une évidence.


ANNEXE

Autres pièces de Harry Bertoia dans la collection du Musée


Chaise "Diamond chair n°421", 1952. Stucture en fils d'acier chromés soudés et galette skaï noir. 77,5 x 85,7 x 69,7 cm. © ADAGP.


Fauteuil "Large diamond chair n°422", 1952. Fils d'acier laqués noir, amortisseurs en caoutchouc au contact de l'assise et du piètement. 68 x 112 x 78 cm. © ADAGP.


Banc, vers 1952. Piètement en fils d'acier et rilsan noir, dessus en lattes ramin massif peintes en noir. 39 x 183 x 48 cm. © ADAGP.



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez