Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
contenu destiné au public adulte
Local Line 18 : KVM - Ju Hyun Lee et Ludovic Burel, "Coréaniser Corbu"
Source : Département des publicspublié le 21 septembre 2015

KVM - Ju Hyun Lee et Ludovic Burel, "Coréaniser Corbu", 2015. 13 sculptures en médium (mdf) et "madae" (toile de jute synthétique), bande son 7'16" (Géry Petit). Courtesy des artistes. Photo : Yves Bresson.

 

 

 

Depuis 2010, le programme d’exposition "Local Line" du Musée d’art moderne et contemporain offre une plateforme de diffusion dédiée aux jeunes créateurs de Rhône-Alpes et d’Auvergne. "Local Line" met en avant la vitalité d’une région innovante et ouvre une fenêtre sur la création foisonnante d’une génération.

En 2015, l’exposition se déploie sur deux sites, le Musée et le site Le Corbusier à Firminy, en résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon 2015 / FOCUS. L’ensemble des artistes de cette exposition a été invité à produire de nouvelles œuvres.

Les neufs artistes exposés sur le site Le Corbusier de Firminy ont tous été choisis pour leur capacité à entrer en résonance avec le lieu et à revisiter quelques-uns des grands thèmes qui traversent l’oeuvre de l’architecte.

Les œuvres présentées évoquent tour à tour l’architecture, l’urbanisme, le design, le motif.


KVM - JU HYUN LEE ET LUDOVIC BUREL

Lee Ju Hyun est née en 1981 en Corée du Sud, à Séoul. DNSEP obtenu en 2014 à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon. Ludovic Burel est né à Lille en 1968. Il est artiste, commissaire d’exposition et éditeur.

En 2012, Lee Ju Hyun s’associe avec Ludovic Burel pour mener des recherches artistiques portant notamment sur le statut du design. Ensemble, ils inventent le "KVM". Cet étrange acronyme peut signifier selon leurs projets, "Korean Vitra Museum", "Korean Vernacular Museum", "Koream Vocal Museum", etc. S’inscrivant dans la thématique de la Biennale d’art contemporain intitulée "La Vie Moderne", leur propos est de "Coréaniser Corbu", de le "customiser", voire de l’"indigéniser". En effet, cet ensemble de meubles évoque la pensée moderniste et l’esthétique fonctionnaliste de Le Corbusier par leurs formes orthogonales et épurées ainsi que par leurs dimensions conçues à la mesure du "Modulor".

Pourtant, cette esthétique est contrariée par une autre, qui fait référence à la culture coréenne. Les artistes ont "parasité" ces meubles en réalisant des coussins à la matière pauvre et colorée : des cabas coréens utilisés sur les marchés.

Les éléments mobiliers, installés dans l’amphithéâtre de béton de l’église Saint-Pierre, sont comme autant de spectateurs attentifs, à l’écoute de la bande son(1).


Ce "Poème électronique coréen" est élaboré à partir d’une bibliothèque de sons traditionnels coréens (Buk, Jing, Jango, Guenguari du Samulnori ; Bak, Taepyungso, Bara du Chui-ta, etc.). Il constitue une forme métissée qui mixte des créations savantes et populaires. Le KVM radicalise de la sorte la célèbre formule d’Erik Satie(2), "musique d’ameublement", en proposant, via leur installation, une véritable "musique pour les meubles".

En "coréanisant Corbu", le KVM nous interpelle sur les questions de géopolitique contemporaine depuis la période postcoloniale avec un parti-pris radical et beaucoup d’humour.
KVM - Ju Hyun Lee et Ludovic Burel, "Coréaniser Corbu", 2015. 13 sculptures en médium (mdf) et "madae" (toile de jute synthétique), bande son 7'16" (Géry Petit). Courtesy des artistes. Photo : Yves Bresson.

(1) Réalisée par le designer sonore Géry Petit, cette bande sonore fait écho au "Poème électronique" créé par Edgar Varèse pour le Pavillon Phillips, construit en 1958 par le duo d’architecte Le Corbusier-Xenakis pour l’Exposition universelle de Bruxelles.

(2) Erik Satie (1866-1925) est un compositeur et pianiste français.

(Texte extrait du guide du visiteur, département des publics/MAMC, 2015).



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez