Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
contenu destiné au public adulte
Local Line 18 : Grégoire Bergeret et Thomas Jeames, "Une efficacité d'avance"
Source : Département des publicspublié le 27 septembre 2015

Grégoire Bergeret et Thomas Jeames, "Une efficacité d'avance", 2015. Installation, matériaux divers et film vidéo (17'). Photo : Yves Bresson.

 

 

 

Depuis 2010, le programme d’exposition "Local Line" du Musée d’art moderne et contemporain offre une plateforme de diffusion dédiée aux jeunes créateurs de Rhône-Alpes et d’Auvergne. "Local Line" met en avant la vitalité d’une région innovante et ouvre une fenêtre sur la création foisonnante d’une génération.

En 2015, l’exposition se déploie sur deux sites, le Musée et le site Le Corbusier à Firminy, en résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon 2015 / FOCUS. L’ensemble des artistes de cette exposition a été invité à produire de nouvelles œuvres.

Les neufs artistes exposés sur le site Le Corbusier de Firminy ont tous été choisis pour leur capacité à entrer en résonance avec le lieu et à revisiter quelques-uns des grands thèmes qui traversent l’oeuvre de l’architecte.

Les œuvres présentées évoquent tour à tour l’architecture, l’urbanisme, le design, le motif.


GRÉGOIRE BERGERET ET THOMAS JEAMES

Nés en 1980. Grégoire Bergeret vit et travaille à Bruxelles. Thomas Jeames vit et travaille à proximité de Chambéry. DNSEP obtenus respectivement en 2005 et 2009 à l’École Supérieure d’Art de l’Agglomération d’Annecy.

Thomas Jeames et Grégoire Bergeret proposent une installation intitulée "Une efficacité d’avance".

Les deux artistes réinterprètent complètement l’espace en construisant une structure quasi architecturale, en complète contradiction avec l’esprit de Le Corbusier. La radicalité des lignes orthogonales du Corbusier s’oppose aux lignes obliques de la structure proposée. La volonté d’ouvrir l’architecture sur l’extérieur se voit confrontée à une structure fermée qui occulte la salle. En descendant les marches de l’escalier de béton puis en se retournant, le visiteur observera même que depuis ce point de vue, le portrait photographique du Corbusier est ironiquement coupé au niveau de la tête. Il s’agit pour les artistes de proposer un regard sur la vie moderne aujourd’hui, qu’ils décrivent comme "fragmentaire".

À l’intérieur de la structure, le film est le point central de cette installation. Son titre "Le torse du Belvédère", est une référence à une sculpture antique du même nom, dont il ne reste qu’un fragment. Cette fiction est composée d’une double trame : d’une part, la découverte et la destruction d’un espace par un collectif d’individus pratiquant un art martial russe, le "Systema" ; de l’autre, un homme dans son quotidien qui "marche à la lisière de la vie moderne".

Ces rapports contradictoires entre le fragment et la totalité, le fini et le non-fini, le brut et le soigné, sont un aspect fort du travail de Thomas Jeames et Grégoire Bergeret. Ils le nomment : "approche techno-primitive".

Cette approche fait apparaître la modernité comme incertaine, poétique, burlesque peut-être.

(Texte extrait du guide du visiteur, département des publics/MAMC, 2015).



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez