Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
Aujourd'hui, mardi 21 novembre, le Musée est fermé sauf pour les groupes avec réservation.
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
contenu destiné au public adulte
Local Line 18 : Tom Castinel, "Bacchanale"
Source : Département des publicspublié le 29 septembre 2015

Tom Castinel, "Bacchanale", 2015. Ensemble variable, impressions numériques sur bâche plastique, sculpture en béton. Courtesy de l'artiste. Photo : Yves Bresson.

 

 

 

Depuis 2010, le programme d’exposition "Local Line" du Musée d’art moderne et contemporain offre une plateforme de diffusion dédiée aux jeunes créateurs de Rhône-Alpes et d’Auvergne. "Local Line" met en avant la vitalité d’une région innovante et ouvre une fenêtre sur la création foisonnante d’une génération.

En 2015, l’exposition se déploie sur deux sites, le Musée et le site Le Corbusier à Firminy, en résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon 2015 / FOCUS. L’ensemble des artistes de cette exposition a été invité à produire de nouvelles œuvres.

Les neufs artistes exposés sur le site Le Corbusier de Firminy ont tous été choisis pour leur capacité à entrer en résonance avec le lieu et à revisiter quelques-uns des grands thèmes qui traversent l’oeuvre de l’architecte.

Les œuvres présentées évoquent tour à tour l’architecture, l’urbanisme, le design, le motif.


TOM CASTINEL

Né en 1984. Vit et travaille à Lyon. DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique) obtenu en 2011 à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon.

Tom Castinel se situe dans la lignée des artistes de Dada ou de Fluxus. Il en conserve l’esprit libre et irrévérencieux, n’hésitant pas à supprimer les frontières entre toutes les formes artistiques et la vie, dans un minutieux travail de sape des catégories, de remise en cause des conventions et des contraintes. Chaque production ou installation d’oeuvre peut être le lieu de rencontres, de collages, de mixages, de télescopages entre la sculpture, le dessin, l’écriture, la vidéo, la performance, le son, la musique... Tom Castinel puise dans un immense vivier : les matières, les techniques et leurs langages, pour les réinvestir dans des compositions sobres et épurées.

En lien avec le travail de Le Corbusier, il présente un ensemble de piliers en béton armé. De dimensions étroites, ils sont regroupés et attachés comme des fagots par une sangle. Certains sont à l’échelle humaine et correspondent presque à la dimension du "Modulor",(1) une autre est plus petite et colorée. Leurs sections carrées et le béton empreint de motifs engagent un dialogue avec le béton des murs et la lumière de cette église.

L’artiste porte une culture musicale techno et fait référence à la scène berlinoise des années 1980. Cette inspiration transparaît dans le choix de montrer des "piliers", mot qui désigne aussi pour l’artiste, le spectateur placé au premier rang des salles de musique techno. En regard de ces piliers, des calicots suspendus sur les murs sont recouverts de motifs décoratifs, évoquant eux-aussi cette scène techno.

L’installation appartient à un corpus d’œuvres intitulé "Bacchanale" et fait référence aux fêtes célébrées en l’honneur de Bacchus, fils de Jupiter et dieu du vin, dans la mythologie gréco-romaine. En circulant entre les colonnes, le spectateur est-il invité à inventer une fête techno-ancestrale ?

(1) Le Corbusier dessine l’image d’un homme debout levant un bras qu’il nomme "Modulor" et qu’il utilise comme système de mesure pour élaborer les proportions des architectures et du mobilier.

(Texte extrait du guide du visiteur, département des publics/MAMC, 2015).



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez