Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
PICABIA Francis : Le Fiancé
 
L'OEUVRE
- Titre : Le Fiancé
- Artiste : Francis PICABIA. (Francis Martinez de Picabia, dit), né en 1879 à Paris, mort en 1953 à Paris.
- Date de l'oeuvre : vers 1916-1918.
- Domaine : Peinture.
- Support / Technique : Gouache et peinture métallique sur toile.
- Exposition(s) :
- Thèmes :
- Collection peinture sculpture installation
- Langage
- Objet
- Acquisition : Achat à la Galerie Tarika (Paris) en 1973.
- Droits d'auteur : © Adagp.
- Dimensions : 26 x 33,5 cm.
- Echelle : Petit
 
 
contenu destiné au public adulte
PICABIA Francis : Le Fiancé
Source : Catalogue des collections du Musée, édité en 2000 (M. Ci.)publié le 09 avril 2011

DESCRIPTION ET COMMENTAIRE

En 1912 se tenait à Paris la première exposition futuriste. L'année suivante Picabia réalisait le dessin" Fille née sans mère", où apparaissent pour la première fois ses préoccupations machinistes.

Malgré leur commune fascination pour les innovations techniques, qui relève de l'esprit du temps, ces deux conceptions de la machine ne se recoupent pas. Dans les structures mécaniques Picabia décèle, certes, un nouveau principe d'organisation plastique des éléments, mais, à la différence des acolytes de Marinetti, il ne le retraduit pas dans une esthétique du dynamisme abstrait, la machine étant considérée, avant tout, dans sa portée symbolique : "Je travaillerai jusqu'à ce que je parvienne au pinacle du symbolisme mécanique" déclare l'artiste en 1915. 


Lors de ses trois voyages aux États-Unis (1913, 1915 et 1917), Picabia avait été profondément impressionné par la modernisation à l'américaine. Cependant, son machinisme n'exprime jamais une foi enthousiaste dans le progrès. Quand il ne s'agit pas de reproductions fidèles ou à peine retouchées d'éléments mécaniques réels, les machines de Picabia apparaissent telles des engins improductifs à la connotation ludique, et leur inutilité participe du projet avant-gardiste de subversion du langage. La présence constante d'inscriptions cryptiques dans les tableaux et l'inadéquation délibérée entre objet et titre de la peinture attestent cette intention de court-circuitage sémantique : "Dans mon œuvre, le titre est l'expression subjective, la peinture est l'objet. Mais cet objet n'en est pas moins relativement subjectif, car il est le mime - l'apparence du titre".

Dans "Le Fiancé", l'effet pictural est renié au profit d'une stylisation proche du dessin industriel. Comme souvent chez Picabia, le titre renvoie, d'autre part, à une association secrète entre machinisme et imaginaire érotique. Ce qui n'est pas loin de rappeler les travaux de Duchamp, dont Picabia connaissait les œuvres "mécanomorphes", en particulier "La Vierge", "La Mariée" et "Le Passage de la Vierge à la Mariée", premières étapes du "Grand Verre".

 

 


 

Autre œuvre de Francis Picabia dans la collection du Musée



"Pêcheur assis devant la mer", 1937. Huile sur toile. 92,5 x 73,5 cm. © Adagp.



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez