Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
HARTUNG Hans : T1949-I
 
L'OEUVRE
- Titre : T-1949-I
- Artiste : Hans HARTUNG. Artiste français (de nationalité allemande à la naissance), né en 1904 à Leipzig (ALLEMAGNE). Il est mort à Antibes (Alpes-Maritimes, FRANCE) en 1989.
- Date de l'oeuvre : 1949
- Domaine : Peinture
- Support / Technique : Huile sur isorel
- Exposition(s) :
- Thèmes :
- Collection peinture sculpture installation
- Abstraction
- Acquisition : Achat à l'artiste
- Droits d'auteur : © ADAGP
- Dimensions : 93 x 136 cm
- Echelle : Moyen
 
 
contenu destiné au public adulte
HARTUNG Hans : T1949-I
Source : Catalogue des collections du Musée, édité en 2000 (M. C.)publié le 19 juillet 2013

DESCRIPTION ET COMMENTAIRE

Si dès l'âge de 18 ans Hartung réalise ses premières aquarelles abstraites, ses peintures à l'huile et dessins à l'encre restent influencés par les expressionnistes allemands, notamment Emil Nolde ("Trois personnes assises", 1922-1923). Lors de son premier séjour à Paris, en 1926, il fréquente l'atelier d'André Lhote, où il s'initie à la Section d'Or dont la rigueur en matière de composition marquera ses peintures abstraites ultérieures.

Fuyant le nazisme en 1935, il s'installe définitivement en France et se lie d'amitié avec le sculpteur González. C'est à cette époque qu'il réalise ses premières peintures abstraites d'envergure, où la gestualité du trait sur des fonds monochromes n'empêche en rien une composition maîtrisée ("T-1938-12", 1938). La période d'après-guerre correspond au plein épanouissement de son abstraction lyrique : les éléments se délient et s'ordonnent sur des fonds plus aérés et plus colorés.

"T-1949-I" est particulièrement significative de cette période de peinture par "signes" et correspond, selon le terme de Hartung, à un savant dosage de spontanéité et de réflexion. Exécutée sur isorel, matériau favorisant la rapidité du geste, elle présente un fond où le blanc de la toile est ponctué de pans de couleur (vert, jaune, bleu) passés à la brosse. Les rythmes noirs créent un graphisme rappelant la forme et la technique des idéogrammes chinois, mêlant spirales et lignes droites rassemblées en faisceaux. Cette structure en faisceaux sera d'ailleurs systématisée par la suite, recouvrant la toile entière ("T-1955-5", 1955).

Dans les années 1970, les traits s'affinent considérablement et composent des sortes de chevelures dénuées de graphisme, exécutées à l'aide de balais, de peignes, de branches de buisson flagellant la toile.


ANNEXE

Autres œuvre de Hans Hartung dans la collection du Musée


"Composition abstraite", vers 1955. Eau-forte tirée sur papier vélin filigrané Arches. 65,5 x 49,8 cm. Epreuve d'artiste. © ADAGP.

 

La fondation Hartung - Bergmann
www.fondationhartungbergman.fr



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez