Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
Aujourd'hui, mardi 21 novembre, le Musée est fermé sauf pour les groupes avec réservation.
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
LHOMME Damien : Vanité
 
L'OEUVRE
- Titre : Vanité
- Artiste : Damien LHOMME (Maître de l'almanach). Actif à Troyes durant la première moitié du XVIIème  siècle).
- Date de l'oeuvre : Vers 1640.
- Domaine : Peinture
- Support / Technique : Huile sur toile.
- Exposition(s) :
- Thèmes :
- Collection art ancien
- Objet
- Acquisition : Acquis en 1954.
- Droits d'auteur : © Domaine public.
- Dimensions : 50,5 x 60,5 cm.
- Echelle : Petit
 
 
contenu destiné au public adulte
LHOMME Damien : Vanité
Source : Catalogue des collections d'art ancien, édité en 2007 (D. J.)publié le 04 avril 2011

DESCRIPTION ET COMMENTAIRE

Ce tableau fut acheté à l’occasion de l’exposition "Natures mortes de l’Antiquité au XVIIe siècle" organisée à Saint-Etienne en 1954. Longtemps anonyme, il a ensuite été rapproché d’une œuvre datée 1641 conservée au musée de Troyes où figure le nom de Damien Lhomme. Il a été récemment restitué par Pierre Rosenberg au "maître de l’almanach Damien Lhomme". Damien Lhomme fut en effet un imprimeur troyen et rien n’indique qu’il ait manié les pinceaux. Ce peintre au nom de convention est l’auteur de plusieurs autres importantes vanités conservées notamment, outre le tableau de Troyes, au château de Villette et aux musées de Halle an der Saale et de Bâle.

Des liens très forts existent entre les œuvres de ce maître et celles de ses contemporains Sébastien Stoskopff (Strasbourg, 1597-Idstein, 1657) et surtout Jacques Linard (Troyes, 1597-Paris, 1645), dont il fut sans doute très proche.
Il convient de rappeler que Linard, un des plus grands peintre de natures mortes de cette période, est natif aussi de Troyes et que la présence de Stoskopff est attestée dans cette ville en 1633. Ce faisceau fait de Troyes, active ville commerçante grâce à sa foire et forte d’une grande tradition artistique, un des centres de la nature morte française à ses débuts et déjà à son apogée. La situation de Troyes sur les routes des Flandres à l’Italie a sans doute compté dans l’émergence en France de ce nouveau genre, fort développé par les peintres hollandais et flamands.

Le tableau est construit sur une subtile gamme chromatique, faite de gris et de bruns, tendant vers la monochromie et l’austérité. Les objets représentés (crâne, livres, pipe, jeu de cartes) sont les ingrédients d’une vanité.
La vanité est une catégorie à part dans le genre de la nature morte. La condamnation vise ici, à travers des objets symboliques, les biens terrestres : vanité du savoir (les livres) et des plaisirs (tabac, jeu). La présence humaine est réduite au crâne. C’est donc la brièveté de la vie et l’exhortation à une vie morale qui sont à l’œuvre dans un tel Memento mori ("Souviens-toi que tu vas mourir").
 
Loin d’être simples produits de consommation, les natures mortes ou peintures de la "vie silencieuse" de cette génération comportent un message symbolique très présent. Linard, qui possédait une très belle bibliothèque, était lié aux humanistes et aux libraires, et le luthérien Stoskopff était réputé être un "esprit fort". On peut supposer que l’auteur, encore anonyme, de l’important tableau de Saint-Etienne avait aussi cette ambition intellectuelle.

 



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez