Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
KOSUTH Joseph : Four Times (concrete)
 
L'OEUVRE
- Titre : Four Times (concrete)
- Artiste : Joseph KOSUTH. Artiste américain né en 1945 à Toledo (Ohio,  Etats-Unis). Il vit et travaille à Rome (Italie) et New-York (Etats-Unis).
- Date de l'oeuvre : 1966
- Domaine : Installation
- Support / Technique : 4 plaques de verre (lettres collées)
- Exposition(s) :
- Thèmes :
- Collection peinture sculpture installation
- Langage
- Acquisition : Achat à la Galerie Durand-Dessert (Paris) en 1993
- Droits d'auteur : © Adagp
- Dimensions : Chaque plaque : 100 x 100 cm  
- Echelle : Moyen
 
 
contenu destiné au public adulte
KOSUTH Joseph : Four Times (concrete)
Source : Catalogue des collections du Musée, édité en 2000 (M. C.)publié le 01 décembre 2011

DESCRIPTION ET COMMENTAIRE

Considérant qu'"être artiste aujourd'hui c'est remettre en cause la nature de l'art", Joseph Kosuth met en place les fondements de l'art conceptuel dès la fin des années 1960.

Encore étudiant à la School of Visual Arts de New York, il réalise, en 1965, deux versions de "Clear, Square, Glass, Leaning", quatre vitres carrées posées contre le mur. Le choix du matériau répond à plusieurs critères : de par sa "nature phénoménologique" la transparence du verre révèle le mur et donc l'espace environnant ; n'importe quelle vitre peut convenir, toutes donnent le même effet visuel. Quant au message transmis, c'est une critique de la surproduction d'œuvres d'art. Et enfin stylistiquement, cette œuvre entend rompre avec le formalisme et la composition. Les mots, autre matériau essentiel des œuvres de Kosuth, sont dans la seconde version, directement inscrits sur la vitre.

"Five Words in Yellow Neon" se situe dans la continuité de cette démarche. A l'instar de Flavin (dont la première pièce utilisant un tube au néon, "Hommage à Brancusi", date de 1963), le néon est choisi pour sa propriété éclairante et sa neutralité formelle et non pour les effets picturaux qu'il permet.
Kosuth vise ici la coïncidence de l'énoncé linguistique avec sa forme matérielle telle qu'on la retrouve non seulement dans d'autres versions de cette pièce aux couleurs différentes mais aussi dans "Investigation 8" (1971) comprenant une chaise accompagnée de sa reproduction photographique et de sa définition écrite. A partir de 1967, Kosuth officiellement fondateur de l'art conceptuel en 1971, accompagne ses œuvres du sous-titre "Art as Idea as Idea", soulignant le caractère tautologique de l'art, les œuvres d'art se réduisant à des propositions analytiques.

 


 

Autre œuvre de l'artiste dans la collection du Musée

"Five Words in Yellow Neon", 1966. Installation murale : lettres néon jaune.  18 x 244 cm. © Adagp.

 



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez