Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
PICASSO Pablo : Femme assise
 
L'OEUVRE
- Titre : Femme assise
- Artiste : Pablo PICASSO. Né en 1881 à Malaga (Espagne), mort en 1973 à Mougins (Alpes-Maritimes).
- Date de l'oeuvre : 8 décembre 1971
- Domaine : Peinture
- Support / Technique : Huile sur toile.
- Exposition(s) :
- Thèmes :
- Collection peinture sculpture installation
- Corps
- Forme
- Acquisition : Dation en 1990. Musée national Picasso. Dépôt au Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne Métropole.
- Droits d'auteur : © Succession Picasso
- Dimensions : 100 x 81 cm
- Echelle : Petit
 
 
contenu destiné au public adulte
PICASSO Pablo : Femme assise
Source : Catalogue des collections du Musée, édité en 2000 (F. M.)publié le 27 avril 2012

DESCRIPTION ET COMMENTAIRE

L'œuvre dessiné de Picasso fait voir un insatiable besoin d'expériences contradictoires qui accompagnent le renouvellement continu de sa pratique picturale. Comme dans sa peinture, les procédés graphiques qu'il utilise un temps sont aussitôt remis en question au profit de solutions neuves.

Ainsi, le "Nu aux jambes croisées" témoigne du changement stylistique de l'année 1905 au cours de laquelle l'artiste concentre sur le traitement du corps au repos l'essentiel de ses recherches graphiques. Celui-ci devient alors l'objet d'associations multiples, où la référence classique est fréquente ("Les Deux frères", 1906, musée Picasso, Paris) mais où le jeu des lignes emprunte aussi à Toulouse-Lautrec ("Nu assis", 1905, M.N.A.M., Paris). Le "Nu aux jambes croisées" participe de ces deux influences, où le souvenir d'Ingres est combiné à une recherche des angles abrupts et des poses archaïsantes. Le croisement des jambes, par exemple, témoigne d'un effort de simplification qui se poursuivra jusqu'aux "Demoiselles d'Avignon" (1907, M.O.M.A.).

L'organisation de la toile en réseau, qui est issue du cubisme, est réapparue violemment dans les œuvres peintes durant l'Occupation ("L'Aubade", 1942, M.N.A.M., Paris). Dans la "Nature morte aux cerises", des lignes grasses envahissent les objets, contrastant avec le fond blanc du mur - un blanc sans luminosité - qui s'inscrit dans les tons sourds et l'environnement psychique des toiles de cette période. Ce sont les mêmes lignes grasses, d'un noir appuyé, qui, dans le tableau intitulé "Nature morte : pot, verre et orange" découpent simplement le sujet dans le rectangle de la toile.

La femme assise représentée de façon frontale est un des thèmes récurrents de l'œuvre, et ce dès la période cubiste ("Femme assise dans un fauteuil", 1910, M.N.A.M., Paris). Il donne lieu à des interprétations successives qui s'opposent brutalement les unes aux autres - ainsi le "Portrait d'Olga" dans un fauteuil (1917, musée Picasso, Paris) qui cite explicitement Ingres, est suivi par les peintures de Boisgeloup ("Femme assise dans un fauteuil rouge", 1932, musée Picasso, Paris) où le corps se scinde en un assemblage de formes élémentaires.

 

Dans la "Femme assise" de 1971, comme dans tous les tableaux de sa dernière période, Picasso récapitule les expériences stylistiques que son œuvre antérieure lui fournit mais en les transgressant avec désinvolture. Cette œuvre tire ses traits fondamentaux des portraits contemporains de la rencontre avec Dora Maar : le corps retrouve alors l'unité qu'il avait perdue dans les œuvres de Boisgeloup, mais la forme est découpée en facettes anguleuses suivant un procédé employé durant le cubisme.

C'est à ce moment, en particulier, que se fixe le mode de représentation du visage simultanément de face et de profil ("Portrait de Dora Maar", 1937, musée Picasso, Paris). Le tableau de 1971, cependant, opère une transformation essentielle par rapport aux œuvres de cette époque en faisant correspondre presque totalement la surface du corps à celle de la toile. Celle-ci n'est alors plus qu'un réseau de lignes où se lisent çà et là les éléments constitutifs de la figure. 

 

 


 

Sélection d'autres œuvres de Pablo Picasso dans la collection du Musée


"Nu aux jambes croisées", 1905. Crayon et fusain sur toile. 100 x 81,5 cm. © Succession Picasso.



"Nature morte aux cerises", 1943. Huile sur toile. 53,9 x 80,9 cm. © Succession Picasso.



"Nature morte pot, verre et orange", 23 juillet 1944. Huile sur toile. 33 x 41 cm. © Succession Picasso.




"Cruche provençale dite bourrache", août 1952. Céramique ornée de figures et de décors peints. Tesson de terre blanche recouvert d'émail et d'oxyde (pièce unique). 61,5 x 40 cm ; diamètre : 26 cm. © Succession Picasso.



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez