Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
MOINE Antonin : L'enlèvement de Déjanire
 
L'OEUVRE
- Titre : L'enlèvement de Déjanire
- Artiste : Antonin MOINE. Artiste né à Saint-Etienne en 1796, mort en 1849 à Paris.
- Date de l'oeuvre : Vers 1825.
- Domaine : Peinture
- Support / Technique : Huile sur toile.
- Thèmes :
- Collection art ancien
- Corps
- Narration
- Acquisition : Acquis en 1981.
- Droits d'auteur : © Domaine public.
- Dimensions : 160 x 220 cm.
- Echelle : Moyen
 
 
contenu destiné au public adulte
MOINE Antonin : L'enlèvement de Déjanire
Source : Catalogue des collections d'art ancien, édité en 2007 (J. B.)publié le 11 avril 2011

DESCRIPTION ET COMMENTAIRE
 
Elève au collège de Saint-Etienne de 1807 à 1813, on retrouve Antonin Moine en 1817 à l'Ecole Royale des Beaux-arts de Paris. Ambitionnant une carrière de peintre, il fréquente l'atelier de Girodet puis celui de Gros en 1821. Tout en continuant à pratiquer le pastel il fait de la sculpture son moyen d'expression privilégié.

De 1831 à 1833, il présente au Salon plusieurs sculptures et reçoit l'adhésion de jeunes écrivains et critiques (Théophile Gautier, Gustave Planche) qui s'engagent, comme lui, dans le mouvement romantique. C'est à cette époque qu'il réalise les figures monumentales pour le bénitier de l'église de la Madeleine à Paris.

Malgré l'enthousiasme du jeune cercle romantique, Antonin Moine obtient peu de commandes officielles. Il trouve un débouché à son travail avec la commercialisation de nombreuses statuettes - biscuits ou petits bronzes - produits et diffusés par la maison Susse Frères. Moine excelle aussi dans la réalisation de médaillons, genre où il renoue avec l'esprit des artistes de la fin du Moyen Age et de la Renaissance.

Après 1843, Moine reçoit quelques commandes d'œuvres importantes destinées à l'Hôtel de Ville de Paris, au Palais Bourbon et au Palais du Luxembourg. On lui doit aussi les dragons et tritons d'une fontaine de la Place de la Concorde. La Révolution de 1848 met fin à cette période de relative prospérité ; en proie à de nombreuses difficultés, il se suicide le 18 mars 1849.

"L'enlèvement de Déjanire" constitue le principal témoignage connu de l'activité picturale d'Antonin Moine.

Ce tableau de grand format, réalisé vers 1826, rend compte des hésitations du jeune artiste tendu entre l'esthétique néo-classique (la figure marmoréenne de Déjanire) et l'emportement romantique caractérisant le personnage de Nessus. L'image dynamique du centaure, l'émotion qui parcourt son visage et, à l'opposé, l'attitude plus froide et convenue de Déjanire s'articulent néanmoins pour produire un résultat finalement homogène.
Cette peinture qui puise son inspiration auprès de Guido Reni, doit certainement beaucoup à l'exemple récent que constitue "Mazeppa" d'Horace Vernet (achevé en 1826), tableau à l'origine de nombreuses scènes de chevauchées dans la peinture romantique. Signe de l'intérêt qu'il a pu susciter et de son impact public, le tableau de Moine sera lithographié, peu après, par Motte.
 

Sélection d'œuvres d'Antonin Moine dans la collection d'art ancien du Musée



"Paysage d'Italie", XIXème siècle. Pastel sur papier, cadre doré. 60 x 84 cm. © Domaine public.


"Paysage, avec figure veillant sur un troupeau", XIXème siècle. Pastel sur papier, cadre en bois et passe-partout. 40 x 53,5 cm. © Domaine public.


"Figures", XIXème siècle. Aquarelle, pierre noire, crayon de graphite et pastel sur papier, cadre en bois doré, passe-partout avec filet d'encadrement or. 21,2 x 25,2 cm. © Domaine public.


"Le sonneur d'olifant", vers 1833. Sculpture, Ronde-bosse. Bronze. 43,5 x 22 x 20 cm. © Domaine public.


"La Princesse Marie en tenue de sculpteur", vers 1840. Buste. Biscuit. 34,4 x 12,4 x 11,3 cm. poids: 1,5 kg. © Domaine public.


 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez