Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
Aujourd'hui, mardi 12 décembre, le Musée est fermé sauf pour les groupes avec réservation.
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
SPOERRI Daniel : Mettre le paquet I, II et III
 
L'OEUVRE
- Titre : Mettre le paquet I, II et III
- Artiste : Daniel SPOERRI. Artiste suisse, d'origine roumaine, né en 1930 à Galati (Roumanie). Il vit et travaille à Seggiano (Italie).
- Date de l'oeuvre : 1965
- Domaine : Assemblage
- Support / Technique : Assemblage. Objets divers collés sur panneau de bois
- Exposition(s) :
- Thèmes :
- Collection peinture sculpture installation
- Objet
- Société
- Acquisition : Acquisition en 1984. Fonds national d'art contemporain. Dépôt au Musée d'art moderne de Saint-Etienne-Métropole en 1984
- Droits d'auteur : © Adagp
- Dimensions : 123 x 123 cm chacun des 3 panneaux
- Echelle : Moyen
 
 
contenu destiné au public adulte
SPOERRI Daniel : Mettre le paquet I, II et III
Source : Département des publicspublié le 02 août 2011

DESCRIPTION ET COMMENTAIRE


La démarche et les activités de Daniel Spoerri sont multiples. Il a débuté en tant que premier danseur de l’Opéra de Berne, a mis en scène des pièces de théâtre puis a rejoint au début des années 1960 le "Nouveau réalisme", qui fut une des aventures les plus extraordinaires de l’objet, dont le détournement deviendra chez Spoerri, sa principale préoccupation.

Le "Nouveau réalisme" est fondé en 1960 par Pierre Restany, critique d’art qui réunit autour de lui un certain nombre d’artistes dont le travail a pour point commun l’appropriation directe du réelle, c’est-à-dire un "recyclage poétique du réel urbain, industriel, publicitaire" selon ses propres mots.
Le terme de "Réalisme" est une référence au mouvement artistique et littéraire du XIXème siècle qui décrit une réalité banale et quotidienne sans la sublimer. Il est "nouveau" car la réalité est nouvelle : elle est désormais issue d’une société de consommation et du spectacle, dans laquelle l’objet est au centre.
Ces artistes se sont réunis, car ils ont pris conscience de leur "singularité collective". Parmi eux, les affichistes : Raymond Hains et François Dufrêne ; l’accumulateur : Arman ; Jean Tinguely et Niki de Saint-Phalle, ou encore César et Martial Raysse.

Spoerri commence à réaliser des "Tableaux-pièges", sorte de tableaux sur lesquels il assemble et fixe (donc piège) des objets trouvés dus au hasard et au désordre (sur des tables, dans des boîtes, dans des tiroirs, etc.).
En 1963, il va même jusqu’à transformer une galerie en restaurant le temps d’un dîner en présence d’artistes et de critiques d’art, qu’il clôt en fixant une des tables telle qu’elle se trouve à la fin du repas.

La série présentée dans cette exposition, "Mettre le paquet I, II et III", est la conséquence de ce type d’action.
Comme une devanture, une vitrine de magasins, Spoerri redresse à la verticale une table en piégeant tous les objets qui ne sont plus que les restes d’un repas, traces d’un instant vécu. Il fixe à jamais ce moment réel, comme pourrait le fixer une photographie. Il joue ici de la profusion des choses.

C’est une réflexion critique sur la société de consommation qui est en train de naître à cette période. Spoerri dénonce le beau matériau et souligne le rôle du précaire, des objets de la vie quotidienne et surtout du hasard qui préside au fonctionnement du réel. "Chaque tableau que je colle, c’est le reflet d’un nombre incroyable d’action et de réactions voulues, irréfléchies ou hasardeuses. […] Ce qui me provoque, ce n’est pas le réalisme de l’objet, c’est sa mise en doute".


D. A., service des publics du Musée pour l'exposition hors les murs des collections du Musée "Monet to Warhol" présentée en Corée à Daejeon (24-05-2011 > 28-08-2011) puis à Busan (jusqu'au 04-12-2011).


Autre œuvre de Daniel Spoerri dans la collection du Musée


"Jeter l'enfant avec l'eau du bain", 1967. Assemblage : objets collés sur contreplaqué. 150 x 95 x 45 cm. © Adagp.



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez