Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
ESTEVE Maurice : Femme à son chevalet
 
L'OEUVRE
- Titre : Femme à son chevalet
- Artiste : Maurice ESTEVE. Artiste français né en 1904 à Culan (Cher, France), mort en 2001 à Culan.
- Date de l'oeuvre : 1937
- Domaine : Peinture
- Support / Technique : Huile sur toile.
- Exposition(s) :
- Thèmes :
- Collection peinture sculpture installation
- Corps
- Espace
- Acquisition : Achat en 2002
- Droits d'auteur : © Adagp
- Dimensions : 73 x 54 cm
- Echelle : Petit
 
 
contenu destiné au public adulte
ESTEVE Maurice : Femme à son chevalet
Source : Département des publicspublié le 02 août 2011

DESCRIPTION ET COMMENTAIRE


Maurice Estève est l’un des peintres abstraits qui a renouvelé l’art à Paris.
En 1941, il participe à l’exposition des "vingt jeunes peintres de la tradition française" : Jean Bazaine, Jean Bertholle, Roger Bissière, Jean Le Moal, Alfred Manessier, etc. auxquels se trouve associé l’ensemble des peintres non figuratifs de l’après-guerre. Un tel rassemblement sert alors un double objectif : réaffirmer l’image de Paris et ancrer les novations dans le prolongement des avant-gardes du début XXème siècle.

L’œuvre de Maurice Estève est à la fois homogène et diverse : huiles, aquarelles, dessins, collages où la rigueur est héritée des leçons de Paul Cézanne et de Fernand Léger. Après un court apprentissage cubiste, puis surréaliste, il participe aux côtés de Robert Delaunay aux décorations murales de l’Exposition Universelle de Paris en 1937.
Son œuvre s’inscrit dans la continuité du cubisme synthétique des années 1920, voire du purisme. En 1937, il est invité en même temps que Jacques Villon, à l’exposition du 22ème groupe des "Artistes de ce temps" à Paris parmi lesquels  figurent Lipchitz et Goerg.
Dans les années qui suivent, Estève travaille à une série de toiles où vont s’approfondir d’une part des natures mortes ("Le compotier bleu", 1939) et d’autre part des scènes d’intérieur ("Jeune fille au pichet", 1942). Il exprime une double sympathie pour les êtres et les choses de son entourage, combinant les figures et les objets dans des systèmes construits (formes synthétiques, aplats colorés et plans échelonnés).

La "Femme à son chevalet" fournit un exemple complet de la continuité des avant-gardes du début XXème siècle. En contrepoint à cette atmosphère d’intimité, Estève recrée un personnage au torse aplati et aux membres grêles. Ce qui compte, ce sont les plans échelonnés les uns derrière les autres dans l’espace du tableau. Les plans déterminent des objets reconnaissables : chevalet et fenêtre. La figure humaine "se présente encore comme une apparition. Elle est réduite à une sorte de présence, à une masse qui, par la suite, se détachera encore davantage de sa représentation classique".

Estève participe conjointement avec d’autres artistes à l’élaboration d’un nouveau style d’après-guerre qui correspond à une culture française, appelée l’"Ecole de Paris" (1945-1965) : pour l’artiste Jean Bazaine, la "peinture doit avant tout témoigner d’une présence car le "destin du monde ne se joue pas entre le figuratif" et le "non-figuratif" mais entre l’incarné et le non incarné, ce qui est bien différent."

 

D. M., service des publics du Musée pour l'exposition hors les murs des collections du Musée "Monet to Warhol" présentée en Corée à Daejeon (24-05-2011 > 28-08-2011) puis à Busan (jusqu'au 04-12-2011).


Autre œuvre de Maurice Estève dans la collection du musée

"Bébaros", 1975. Lithographie sur papier velin Arches. 44 x 45 cm. © Adagp.



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez