Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Ressources
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
Avis de
Delph750
Le 30 mars 2012.

"Super cette rubrique ressources. J'ai pu faire plusieurs recherches très différentes afin de préparer une séance d'arts visuels pour ma classe de CM1. Du coup, je pense les emmener en visite au Musée l'année prochaine, en CM2.".
 
 
 
ANONYME : Le Christ et la pécheresse
 
L'OEUVRE
- Titre : Le Christ et la pécheresse
- Artiste : Anonyme. Artiste actif en  France dans l'entourage d'Antoine Caron.
- Date de l'oeuvre : XVIème siècle
- Domaine : Peinture
- Support / Technique : Huile sur bois.
- Thèmes :
- Collection art ancien
- Narration
- Acquisition : Acquis en 1984
- Droits d'auteur : © Domaine public
- Dimensions : 40 x 53,8
- Echelle : Petit
 
 
contenu destiné au public adulte
ANONYME : Le Christ et la pécheresse
Source : Catalogue des collections d'art ancien, édité en 2007 (G. K.)publié le 05 avril 2012


DESCRIPTION ET COMMENTAIRE

Ce panneau a été acquis par le musée en 1984 comme une œuvre de l'école française du XVIème siècle représentant le Christ guérissant la femme hémorroïsse. Aujourd'hui le sujet et l'attribution de cette scène biblique demeurent toujours problématiques.

La composition est proche des œuvres d'Antoine Caron par sa structure ainsi que la mise en scène des petits personnages. Les nombreux "Massacres du Triumvirat" peints par ce dernier et son atelier présentent une conception spatiale et un goût similaire pour des figures élancées aux attitudes précieuses et affectées. L'architecture, d'inspiration antique pour le temple circulaire et plutôt médiévale pour le palais dans le fond, renforce la perspective en différenciant les plans tel un décor de théâtre.

Malgré ces similitudes, l'exécution du tableau ainsi que le dessin des figures diffèrent de celles de Caron. De ce fait Sylvie Béguin avait proposé, en 1984, un rapprochement avec un proche collaborateur de l'artiste : Henri Lerambert (1550-1609). Ce peintre n'est connu aujourd'hui qu'à travers quelques dessins dont un recueil retraçant "La vie du Christ" (Paris, Bibliothèque Nationale). Ces dessins révèlent un artiste ambitieux et féru de perspective. La densité des compositions, la présence monumentale des figures et une certaine sécheresse dans leur mouvement caractérisent son style et se retrouvent en effet dans notre tableau. En revanche dans ce dernier les personnages manquent d'ampleur et paraissent un peu raides, D'ailleurs deux peintures, monogrammées HL, qui seront prochainement publiées par Cécile Scaillierez, s'avèrent également différentes du tableau de Saint-Etienne et nous conduisent à laisser celui-ci parmi les anonymes de l'école française.

En ce qui concerne l'iconographie, la jeune femme agenouillée devant le Christ ne peut être identifiée ni avec l'hémorroïsse ni avec la femme adultère qui ne sont pas représentées avec une toilette aussi luxueuse. La présence d'un petit démon dans la fumée qui se dégage d'elle a permis à Maximilien Durand (communication écrite, juin 2007) de reconnaître dans cette scène le Christ guérissant la pécheresse Marie-Madeleine des sept démons qui l'habitaient.

Cet épisode, brièvement cité dans les évangiles de Luc (8, 1-2) et de Marc (16, 9), évoque le thème de la repentance et de l'hérésie ; sujet d'actualité au moment du conflit religieux qui opposait les catholiques aux protestants à la fin du XVIème  siècle.



 Retourner aux résultats de ma recherche
  
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez