Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Expositions / Expositions archivées
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
 
 

Expositions archivées

 
Osvaldo Romberg, architectures narratives, L'Erechtheion faisant tomber le temple de Vesta
"L'Erechtheion faisant tomber le temple de Vesta", 2005. 46 cm x 61 cm. © DR.
 
"Maison Schminke", 1988. 100 cm x 150 cm. © DR.
 
"Compression des six étages de l'Esplanade", 2005. 77 cm x 58 cm. © DR.
 
 
Osvaldo ROMBERG
Architectures Narratives
Du 09 décembre 2005 au 19 février 2006
 

Osvaldo Romberg est né à Buenos Aires (Argentine) en 1938. Il vit et travaille à New York, Philadelphie et Isla Grande (Brésil).

La démarche la plus frappante d'Osvaldo Romberg est sans doute sa capacité à mettre en relation des éléments apparemment disparates pour mieux en révéler leur pouvoir métaphorique : ainsi par exemple lorsqu'il rapproche les plans au sol du temple du Macchu Picchu, matérialisés grâce à des briques faites de journaux empilés disparaissant en fumée au fil de l'exposition, d'images de films de Werner Herzog (cf. pendant l'exposition "Domicile" au Musée d'art moderne), c'est pour mieux révéler les capacités destructrices d'une civilisation occidentale impérialiste, d'hier ou d'aujourd'hui.

L'exposition "Architectures Narratives" présente une série d'une soixantaine de dessins aquarellé
s.
Réalisés entre 1987 et 2005, tous ont pour origine le plan au sol d'un édifice existant, d'époques et de territoires variés, identifiable grâce au titre noté par l'artiste directement sur le dessin.
Ces plans subissent ensuite une série de déformations et de confrontations :
- Le Pavillon de Barcelone de Mies Van der Rohe est ainsi étiré dans l'espace pour devenir une sorte d'arche mou flottant dans les airs ("Mies Nightmare"), et toute la rigueur des formes géométriques austères caractéristiques de l'architecture moderniste de cette époque est tournée en dérision.
- Lorsque Romberg s'amuse à faire planer l'ombre de l'église Saint-André-du-Quirinale sur celle de Saint-Charles-aux-Quatre-Fontaines, il met en évidence la rivalité entre les deux grands architectes de la Contre-Réforme, Le Bernin et Borromini, tout en insistant sur la capacité de l'architecture et de ses formes à asseoir un pouvoir - l'église Baroque se devant de signifier le triomphe ostentatoire d'un pouvoir catholique remis en cause par le protestantisme.

Toute la puissance artistique de Romberg consiste à intégrer ces représentations anecdotiques et liées à un contexte précis dans une lecture globale du monde et de ses enjeux sociologiques. Les différents éléments ainsi recomposés deviennent une métaphore pour révéler autre chose du monde qui est le nôtre, au-delà de ce qui nous est donné immédiatement à voir.

Au travers de ces œuvres, Osvaldo Romberg nous incite à considérer les traces matérielles du passé comme une grille de lecture pour déchiffrer notre présent, et mieux porter notre regard critique sur les formes d'expression de pouvoir et de lutte, sur les notions de progrès, sur la validité des modèles qui nous sont proposés/imposés au travers de l'histoire et des civilisations.


CATALOGUE


osvaldo romberg, catalogue de l'exposition Architectures narratives

Osvaldo ROMBERG, Architectures narratives
Textes : Lorand Hegyi et Hagai Segev / Editions Panama Musées, 2005 / Prix : 10 euros / Disponible à la librairie du Musée et en librairies spécialisées. Consultable à la bibliothèque Jean Laude.

  
 >>Retour à la liste des expositions
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez