Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Etienne
Accueil / Expositions / Expositions archivées
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Commentaires
 
 

Expositions archivées

 
 
CHUNG Yeon Min, "Upside Down", 2011. Bois sur toile. 173 x 116 cm. © DR.
 
PARK Hae Kyung, "Secrecy White", 2011. Technique mixte sur toile. 83 x 92 x 7cm. © DR.
 
KIM Jee Soo, "Daily Drawing", 2010-2011. Collage, acrylique et crayon sur papier. © DR.
 
KANG Hyun Wook, "No dit qoui ?", 2007. Projection vidéo. Durée : 7'. © DR.
 
ELZEVIR, "Maman", 2011. Gouache sur papier. 150 x 100 cm. © DR.
 
Eric MANIGAUD, "Cologne # 2, 1945", 2011. Crayon et poudre graphite sur papier. 130 x 179 cm. © DR.
 
Sylvia MARQUET, "A Alexandre Pavlovitch Lobanov", 2009. Porte-mine sur papier calque, collage. 50 x 65 cm. © DR.
 
Gaëlle VICHERD, "Projection", 2009. Projection vidéo. Durée : 6'. © DR.
 
 
Local Line 10
Daejeon (Corée) / Saint-Etienne
Du 25 fevrier 2012 au 28 mai 2012
 

Le Daejeon Museum of Art a accueilli au printemps 2011 et en partenariat avec le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne Métropole six artistes de Saint-Etienne, exposés aux côtés de six artistes de Daejeon (Corée du Sud). Cette année nous accueillons à notre tour quatre artistes de Daejeon qui seront exposés avec une sélection d’artistes installés sur notre territoire, afin que Local Line puisse continuer à tisser des liens entre l’ici et les ailleurs, sur le mode de l’art et de sa diffusion.


Les tissages, les lignes, les traces et les trames s’entrecroisent au sein d’univers épurés et oniriques avec Park Hae Kyung, Sylvia Marquet et Kim Jee Soo, tandis que la mémoire et l’archive inspirent les œuvres de Chung Yeon Min et Eric Manigaud. Enfin, Elzevir et Gaëlle Vicherd s’interrogent sur la présence, tandis que Kang Hyun Wook témoigne sans en avoir l’air des difficultés de l’exil.


ARTISTES de DAEJEON


CHUNG Yeon Min

La vie est une ligne
Les lignes évoquent pour moi de longues heures
Pendant mon enfance, ma grand-mère et ma mère utilisaient un couteau et une planche à découper, toujours. Ces planches étaient très usées et profondément entaillées.
Ces lignes, qui semblaient rider la planche, remontent à ma mémoire quand je les dessine.

PARK Hae Kyung

Des trames monochromes s’enchevêtrent pour faire apparaître des profondeurs et des reliefs. Des formes naissent et disparaissent à mesure que l’œil se promène sur les surfaces changeantes. A la fois abstraites et sensuelles, les œuvres de Park Hae-Kyung allient la tradition aux inspirations contemporaines.

KIM Jee Soo
Mon travail se développe autour des notions de répétition et de disparité. Répétition de l’attitude et de la pensée, trajectoires exprimées au sein du cycle répétitif de la vie quotidienne. Mais ces répétitions peuvent se concrétiser dans des formes très variées. De plus il existe un gouffre sensible entre la continuité et la durée. La durée est là, mais elle n’est vécue que temporairement. La routine quotidienne ne se répète pas dans une logique stricte et laisse la place à des différences parfois invisibles mais énormes.

KANG Hyun Wook
Je vais présenter dans mon film la conversation d’un couple composé d’une chinoise et d’un coréen. ces deux personnes s’entretiennent sur des grands sujets ; problèmes politiques, problèmes de vie quotidienne etc. Cependant, cette conversation sera amusante et singulière pour les français : les paroles prononcées par ce couple ne se fondent ni sur la règle grammaticale française, ni sur la pensée de ce langage.
Je fais allusion aux idées préconçues que l’étranger à d’un pays. En effet tout expatrié arrive avec une part de rêve. Je joue sur la notion de confort, d’espace et de position sociale. Le rêve disparaît et ainsi se créent des situations de tension et d’instabilité au sein de notre couple.


ARTISTES de SAINT-ETIENNE

ELZEVIR
Les gouaches d’Elzevir tentent de circonscrire dans la forme et la couleur la présence de ses contemporains. Souvent familiers (sa mère, sa compagne), les modèles de l’artiste posent, intentionnellement ou pas, et se livrent au tracé vif, précis et sûr de cet incomparable « croqueur » de silhouettes, comme l’attestent les carnets de croquis. Les grands formats permettent de donner une dimension presque sculpturale à ces motifs souvent prosaïques, sans pour autant figer l’émotion, l’imprécision de la finition laissant le regard investir les possibles.

Le site d'Elzevir

L'actu d'Elzevir :

- Exposition "jeudi 26 août 2010..." au lieu d'art  "La Halle" à Pont-en-Royans  (du 4 février au 7 avril 2012).


Eric MANIGAUD

Le travail d’Eric Manigaud se concentre sur un corpus d’images existantes : des photographies d’archives exhumées par l’artiste. Tout part ainsi d’une réalité. Pourtant les contrastes et le grain de l'image agrandie sur le papier constituent la matière première de l’inspiration, de la réalisation, et de la beauté énigmatique d’images parfaitement identifiables dans la rigueur de la dépose du graphite, et troublantes par la disparition du motif au sein de ces brillances subtiles de gris aux profondeurs instables.

Sylvia MARQUET
"A Alexandre Pavlovitch Lobanov" :
1- supplément : le titre "A Alexandre Pavlovitch Lobanov" :
Le titre "A Alexandre Pavlovitch Lobanov" est pareil à une déclaration amoureuse, mais elle est impossible, Lobanov est sourd, et quasiment autiste. Alexandre Pavlovitch Lobanov suite à une maladie dans l'enfance s'est abîmé, il a vécu en hôpital psychiatrique et est mort en 2003. Il est l'artiste d'art brut Russe le plus connu, il a été exposé à la collection d'art brut de Lausanne vers 2005.

Gaëlle VICHERD
"Projection" est un film qui part de l’idée d’adapter un roman au cinéma. Il se situe dans ce moment de flottement, dans cet intervalle, entre le texte et il l’image, c’est le temps de recherche, de réflexion qui précède la réalisation. Ce film est une tentative d’articulation entre les images mentales de la lecture et les images cinématographiques à venir. Il se trouve au point de friction du passage du langage à la mise en scène, de l’idée à la forme. Le moment où l’on essaye de faire se toucher, de coordonner des matières de substances différentes.



GUIDE DU VISITEUR

A télécharger au format pdf en cliquant sur l'icône.



RESSOURCES EN LIGNE

L'ensemble de ses ressources du Musée sur les collections (peinture, sculptures, photos, design, art ancien) et les expositions temporaires.
Ressources

 



  
 >>Retour à la liste des expositions
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez