Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Expositions / Expositions archivées
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
 
 

Expositions archivées

 
Gimme shelter, Nathalie Talec
"Gimme shelter", 2013. Vue de nuit. Œuvre de Nathalie TALEC. Conception : collaboration d'Alexandre Nossovski architecte DPLG et Stéphane Dwernicki designer. All images copyright © MMXI A. Nossovski & S. Dwernicki.
 
"Gimme shelter", 2013. Vue de jour. Œuvre de Nathalie TALEC. Conception : collaboration d'Alexandre Nossovski architecte DPLG et Stephane Dwernicki designer. All images copyright © MMXI A. Nossovski & S. Dwernicki.
 
 
Nathalie TALEC, "Gimme Shelter" [PROJET]
Biennale internationale design Saint-Etienne 2013
Du 14 mars 2013 au 22 juin 2013
 

Présentation du projet au Musée d'art moderne, avant son inauguration in situ en juin 2013.
Projet de Nathalie Talec, en collaboration avec Alexandre Nossovski et Stéphane Dwernicky pour la conception.

L'ART COMME REFUGE

Nathalie Talec développe depuis les années 1980 un travail protéiforme (photographies, vidéos, installations, peinture, dessin, performances) qu’habitent les motifs du froid (particulièrement celui de la neige) et du refuge, et la figure héroïque, "incarnée", de l’artiste comme "explorateur" : "Je pense qu’il y a une grande proximité entre la figure de l’explorateur polaire et celle de l’artiste. L’un comme l’autre aborde des territoires inconnus, lance des défis au réel […] Cela n’a rien à voir avec le corps et sa résistance, plutôt avec ce qui constitue l’homme dans son environnement, dans ses sensations, ses déplacements, sa pensée."

Du "Jeu de survie en chambre froide", en 1985, où elle imaginait un espace clos où l’artiste se retranche, aux "Peintures de détresse", en 2008, en passant par le fameux "Autoportrait avec paire de lunettes pour évaluation des distances en terre froide", 1986,  Nathalie Talec n’a eu de cesse d’établir métaphoriquement la possibilité d’espaces ou de voies d’existence, de persistance, de survivance, de l’humain.

"Gimme Shelter" se présente lui-même, littéralement, comme un abri. Ses proportions, comme les formes du mobilier qui s’y trouve représenté, renvoient aux figures de grands architectes et designers modernistes, nommément Le Corbusier et Charlotte Perriand, dont nombre de recherches, et de réalisations, ont trait à l’unité habitation idéale, ou à l’"habitat minimum". "Gimme Shelter" prend ainsi comme point de départ le système du Modulor de Le Corbusier, qui fixe à partir des proportions humaines les volumes et dimensions des espaces habitables. "Chambre de la maison du Brésil", refuge "Tonneau", Nathalie Talec connaît aussi bien le travail de Charlotte Perriand, et trouve une forme de "correspondance" dans la figure pionnière de cette designer ("exploratrice", elle aussi), qui aura puisé en partie dans le dépassement (de la tradition, des frontières, ou dans le dépassement physique – en alpiniste qu’elle était) l’inspiration des formes de nouveaux objets et de nouveaux lieux.

Pourtant "Gimme Shelter", espace matérialisé, concret, appelé à habiter l’espace public, et même, dans les termes de la commande, à y "faire signe", n’est pas à proprement parler habitable. C’est qu’on a affaire ici à la manifestation, à l’"image", d’un espace habitable pour l’esprit humain, un espace de projection fictionnel salutaire, un refuge mental.

Ainsi affirme-t-elle : "Le réel ne m’intéresse pas. La réalisation de l’idée n’est qu’une vérification du fonctionnement de l’imaginaire."

Et dans l’esthétique épurée et transparente du verre et du néon, le réel semble bien céder la place, s’effacer au profit de la réalité de l’œuvre, qui fait signe, en effet, d’un possible espace de la pensée, tout à la fois fragile et tenace, réfugiée et conquérante

Liens

Site de Nathalie Talec
www.nathalietalec.com

Site d'Alexandre Nossovski et Stéphane Dwernicki
www.mmxi.biz


L’installation de l’œuvre "Gimme Shelter" de Nathalie Talec sera réalisée par Saint-Étienne Métropole, sur la place d’Armes de Saint-Étienne, avant juin 2013.

Le projet a bénéficié du soutien et du financement de la Région Rhône-Alpes dans le cadre du Grand Projet Rhône-Alpes "Design dans la Cité".

Le Musée d’Art Moderne de Saint-Étienne Métropole est à l’initiative de ce projet, auquel ont contribué de nombreux partenaires : Ville de Saint-Etienne, Etablissement Public d’aménagement de Saint-Étienne, Cité du Design, École Supérieure d’Art et de Design de Saint-Étienne, École Nationale Supérieure d’Architecture de Saint-Étienne.

        
 
           

BIENNALE INTERNATIONALE DESIGN SAINT-ÉTIENNE 2013
14.03 > 31.03.2013

Lien
Le site officiel Biennale internationale design Saint-Etienne 2013
www.biennale-design.com/saint-etienne

Thématique
"L’empathie ou l’expérience de l’autre"
Une cinquantaine d’expositions et une soixantaine de lieux accueillant un événement sur le territoire.

Télécharger le communiqué de presse de la Cité du design (format pdf ; poids : 926 K°)

 Affiche de la 8ème biennale internationale de design

Affiche de la Biennale internationale design Saint-Etienne 2013.


RESSOURCES EN LIGNE

L'ensemble de ses ressources du Musée sur les collections (peinture, sculptures, photos, design, art ancien) et les expositions temporaires.
Ressources


HORAIRES D'OUVERTURE AU PUBLIC

Tous les jours de 10 h à 18 h, sauf les mardis (jour de fermeture hebdomadaire). Fermé les 1er  janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août, 1er novembre et 25 décembre.
- Le Musée fermant ses portes au public à 18 h, les billets d'entrée ne sont pas délivrés au-delà de 17 h 30.
- Le Musée est ouvert au public les mardis des vacances scolaires (zone A).

ATTENTION :
- Le Musée est fermé au public le mardi (jour de fermeture hebdomadaire), sauf les mardis durant les vacances scolaires (zone A).


VISITES GUIDEES 

- MERCREDI : 14 h 30. SAMEDI,  DIMANCHE : 14 h 30, 16 h.

- JOURS FERIES (hors 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août, 1er novembre et 25 décembre) : 14 h 30.
- 2EME DIMANCHE DU MOIS, 1 visite guidée à 14 h 30.

- VACANCES SCOLAIRES (zone A) : visite du lundi au vendredi à 14 h 30. Mardis et jeudis : visite enfants à 14 h 30. Samedis et dimanches : visites à 14 h 30 et 16 h.


TARIFS

Entrée : 5 euros.
Tarif réduit : 4 euros.
Sur présentation d'un justificatif.
Gratuit enfants de moins de 12 ans.
De 12 à 26 ans : tarif réduit (sur présentation d'un justificatif).


Entrée et visite guidée : 6,20 euros.
Tarif réduit entrée et visite guidée : 4,60 euros.

Visite guidée pour groupe adultes sur réservation : 5,50 euros par personne avant 18 h.
et 10 euros par personne après 18 h.
Tél. : 04 77 79 70 70. Email : mam.reservation@agglo-st-etienne.fr

Gratuité tous les 1ers dimanches du mois.
2ème dimanche du mois : 4 euros (entrée + spectacle). Attention : les deuxièmes dimanche sans spectacle, l'entrée est à 5 euros plein tarif.

Logo "M'Ra !" Lycéens et apprentis rhônalpins : financement possible avec la carte "M'ra !", dispositif financé par la région Rhône-Alpes.

Carte "M'ra !" [plus]

NOUVEAUTE 2013 : ABONNEMENT ANNUEL

Visitez le Musée à volonté grâce à l'abonnement annuel.
Nominatif, il offre un accès illimité au Musée durant un an pour :
- visiter le musée librement,
- suivre des visites guidées,
- assister aux conférences organisées par le Musée.

En vente à l'accueil du Musée. Validité : un an. Prix : 15 euros.

 

 

  
 >>Retour à la liste des expositions
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez