Musée d'art moderne et contemporain de Saint-EtienneSaint-Etienne Méetropole
Accueil / Expositions / Expositions archivées
 
 
Restez connectés !
 
 
 
 
 
Newsletter :
Abonnez-vous à la lettre d'information
  

Rechercher dans le site :
  



Avis
 
 

Expositions archivées

 
marina,perez simao,oiseaux
Marina Perez Simao, "Oiseaux" (extrait de la série), 2009. Fusain, crayon et acrylique sur papier coréen. Dimensions : 105 X 74 cm. © M. Perez Simao.
 
Rebecca Bournigault, "My head on the door", 2007. Aquarelles vernies sur papier.142 x 106,5. © DR.
 
Françoise Pétrovitch, "Twins", 2007. Lavis d'encre sur papier, 120 x 160 cm. © DR.
 
Stéphanie Nava, Série "Archipels", 2 dessins. 2010. Encre sur papier. 42 x 59 cm. © S. Nava.
 
Min Jung Yeon, "Dilemme de choix 2", 2012. Encre de Chine sur papier. 52 x 65 cm. © DR.
 
Anne Laure Sacriste, "Disco-graphie". Suite de 7 gravures. 67x 94 cm. Editées en 2006 au CNEAI à 5 exemplaires. "Forever Together". 67x 94 cm. Edité en 2006. © DR.
 
Ruth Barabash, "Sans titre", 2002. Série de 4 dessins. Gouache sur papier. 21 x 54 cm. Dimensions de chaque dessin : 21 x 13,5 cm. © R. Barabash.
 
 
Dessins de la collection
Acquisitions du Club des Partenaires
Du 17 mai 2014 au 31 août 2014
 

Cub des Partenaires, Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne

LE CLUB DES PARTENAIRES

Le Club des Partenaires du Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole a été fondé en juin 2006 et regroupe aujourd’hui neuf mécènes de la région stéphanoise.

En 2009, les membres du Club créent le Prix des Partenaires afin de soutenir le travail d’un jeune artiste vivant en France. Ce prix, mettant à l’honneur les arts graphiques, prolonge la politique du Musée de soutien aux jeunes créateurs. Le lauréat bénéficie d’une exposition et d’un catalogue.

En 2014, la 5e lauréate de ce Prix est la jeune artiste Agathe Pitié, succédant ainsi à Stéphanie Nava (2013), Min Jung-Yeon (2012), Anne Laure Sacriste (2011) et Marina Perez Simão (2010).

Cette année, pour la première fois, parallèlement à l’exposition d’Agathe Pitié, est présentée l’ensemble de la collection d’arts graphiques, acquise par le Musée grâce au soutien du Club.

LA COLLECTION ACQUISE GRÂCE AU SOUTIEN DU CLUB DES PARTENAIRES

L’exposition présente des œuvres de :

- Rebecca Bournigault (1970, France, Colmar).
Diplômée de l’École des Beaux-Arts de Bourges, elle travaille la vidéo, l’installation, la peinture, la photographie et le dessin.

- Min Jung-Yeon (1979, Corée du Sud, Gwang Ju).
Diplômée de l’Université Hongick de Séoul (2003) et de l’École des Beaux-Arts de Paris (2005), elle est dessinatrice et peintre.

- Marina Perez Simao (1980, Brésil, Vitória).
Diplômée de l’École des Beaux-Arts de Paris (2008) et de l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle de Paris (2010), elle pratique le dessin et la vidéo.

- Françoise Pétrovitch (1964, France, Chambéry).
Actuellement enseignante à l’École Supérieure Estienne à Paris, elle travaille le dessin, la vidéo, la sculpture, l’installation et le  son.

- Anne Laure Sacriste (1970, France, Paris).

Diplômée de l’École des Beaux-Arts de Paris (1996), peintre, graveuse et dessinatrice, elle pratique également la vidéo et l’installation.

- Ruth Barabash (1963, Israël, Tel-Aviv).
Diplômée de l’École des Beaux-Arts de Paris (1994). Elle travaille principalement le dessin et réalise également des installations. 

- Stéphanie Nava (1973, France, Marseille).
Diplômée de l’École d’Art de Valence (1996). Elle pratique le dessin, la sculpture, la photographie et l’installation.


LE DESSIN, UNE ŒUVRE SUR PAPIER

Les œuvres des artistes exposées sont d’une grande diversité de thèmes et de styles. Le point commun de ces dessins est bien leur support, le fait d’être réalisés sur papier. Les artistes utilisent le crayon, la plume ou le pinceau, comme dans le travail de Françoise Pétrovitch qui procède par des lavis d’encre ou Rebecca Bournigault dont sont présentées deux aquarelles. Quatre estampes d’Anne Laure Sacriste sont également exposées.
Le papier détermine un espace de l’œuvre qui lui est propre. Et c’est depuis cet espace formel que les images nous interpellent et qu’elles questionnent, de façon parfois inquiétante, l’espace du réel où évolue le spectateur.


LE PAPIER POUR TRADUIRE UN ESPACE MENTAL

L’espace physique du papier peut aussi constituer l’écran de projection d’un espace mental, comme c’est le cas chez Min Jung-Yeon.
L’artiste dessine des flux en expansion, des nuées fascinantes et monstrueuses, qui évoquent autant les mouvements de l’inconscient que l’organisation de particules rendues perceptibles par les technologies de pointe.
La répétition minutieuse d’infimes motifs graphiques se développe en volumes, en volutes qui enflent et prolifèrent dans un espace qui oscille entre tridimensionnalité rationnelle et univers rêvé.


L’ŒUVRE SUR PAPIER ET LA PROXIMITÉ DU REGARD


Le support papier, fragile, délicat dans sa matérialité, induit-il plus spécifiquement un rapport d’intimité entre l’œuvre et le spectateur ? Son format, participe de cette proximité du regard à l’œuvre.
De dimensions souvent modestes, il offre un espace à échelle humaine, peut être propice à l’élaboration de micro-récits individuels sans prétention universaliste, et trouve sa pertinence dans l’époque contemporaine, après la fin des utopies et celle des grands récits décrites par Jean-François Lyotard dans "La Condition postmoderne", publiée en 1979.


FRANÇOISE PÉTROVITCH : LA FIGURE DE L’AUTRE, PROCHE ET INATTEIGNABLE


Les "Twins" (Jumeaux) de Françoise Pétrovitch sont des figures réalisées à une échelle proche de celle de notre corps. Elles nous regardent et nous impliquent dans une relation directe, intime avec l’œuvre. Le papier agit comme un écran placé entre elles et nous, qui vient renforcer l’effet de miroir produit par ces êtres doubles, siamois. Ces figures fusionnelles, figées dans leur impossible individuation, nous placent en confrontation directe avec l’Autre, pourtant inatteignable. Leurs silhouettes, dans des lavis d’encre vaporeux, semblent irréelles et suggèrent un possible évanouissement de l’image. Dans les œuvres de Françoise Pétrovitch, le regard porté sur l’enfance semble traverser les eaux troubles de la mémoire, entre tendresse et violence, entre fascination et sentiment de malaise.

LE DESSIN ET LES PRATIQUES PLASTIQUES CONTEMPORAINES

Parmi ces artistes, plusieurs développent une démarche plastique qui croise parfois la pratique du dessin avec d’autres media : la photographie, l’installation etc.
Ainsi, les sombres estampes d’Anne Laure Sacriste font suite à une série de peintures de grand format à l’huile sur bois appelée "Série Noire" et datant de 2006. Ces îles fantomatiques traitées en clair-obscur sur un fond presque noir agissent comme des réminiscences du tableau de 1886 du peintre symboliste suisse Arnold Böcklin, "L’île des Morts."
Elles ont été présentées lors de l’exposition consacrée à l’artiste en 2011, "Reverse Island". Dans une installation éponyme, "Série Noire" était peinte sur plusieurs panneaux articulés en paravents, constituant alors le verso d’une autre série, lumineuse et colorée, "Paradis artificiels". Fonctionnant comme des négatifs, les îles de la "Série Noire" renvoient aussi à la photographie.
Dans la démarche de cette artiste, le dessin s’articule avec d’autres media, créant des interstices dans lesquels l’espace de l’œuvre rencontre l’espace du spectateur.

De nombreuses œuvres de la collection acquise grâce au soutien du Club des Partenaires ont été présentées lors d’expositions collectives du Musée ; comme dans "Micro-Narratives" en 2008 avec notamment les dessins de Ruth Barabash et Marina Perez Simao ou "Fragile, terres d’empathie" en 2009 avec ceux de Françoise Pétrovitch. 


CATALOGUES

1 Exposition dessins figuratifs, Figurative Zeichnungen   2 Exposition Marina Perez Simao, Black Birds, catalogue   3 Catalogue exposition : Anne Laure Sacriste, "Reverse Island"   4 Catalogue de l'exposition Min Jung-Yeon, Demander le chemin à mes chaussures   5 Couverture du catalogue de l'exposition Stéphanie Nava, Phantasma Speculari


1 REBECCA BOURNIGAULT, FRANÇOISE PÉTROVITCH

DESSINS FIGURATIFS / FIGURATIVE ZEICHNUNGEN

Exposition du 11 octobre au 9 novembre 2008

Textes : Lorand Hegyi et Dietgard Grimmer / Langues : bilingue français - allemand / Édition : Musée d'art moderne et contemporain de  Saint-Étienne Métropole et la galerie Traklhaus / Date de parution : dépôt légal 2008 / Prix : 14 euros / En vente à La Boutique du musée / En consultation à la bibliothèque Jean Laude.

2 MARINA PEREZ SIMAO, Black birds
Exposition du 19 septembre 2009 au 10 janvier 2010

Textes : Lorand Hegyi, Mathew Wood, Camila Bechelany et Sheyla S. Zandonai / Éditeur : Silvana Editoriale, 2009 / Langue : bilingue français-anglais / Prix : 12 euros / En vente à La Boutique du musée / En consultation à la bibliothèque Jean Laude.

3 ANNE LAURE SACRISTE, Reverse Island
Exposition du 17 décembre 2010 au 13 février 2011

Textes : Pauline Faure, Valérie Da Costa / Edition bilingue : français - anglais / Éditeur : Silvana  Editoriale / Prix : 12 euros / Date de parution : janvier 2011 / ISBN 9782907571463 / En vente à La Boutique du musée / En consultation à la bibliothèque Jean Laude.

4 MIN JUNG-YEON, Demander le chemin à mes chaussures
Exposition du 23 juin au 30 septembre 2012

Textes : Philippe Piguet, Olivia Sand / Langues : français - anglais / Édition : Silvana Editoriale / Date de parution : juin 2012 / ISBN 9788836624058 / Prix : 15 euros / En vente à La Boutique du musée / En consultation à la bibliothèque Jean Laude.

5 STÉPHANIE NAVA, Phantasma speculari
Exposition du 14 novembre au 24 décembre 2013


Textes : Marie Griffay et Marie-Cécile Burnichon / Langues : bilingue français - anglais /  Édition : Silvana Editoriale / Date de parution : 2013 / ISBN 9788836627462 / Prix : 12 euros / En vente à La Boutique du musée / En consultation à la bibliothèque Jean Laude.


> Le Club des Partenaires

  
 >>Retour à la liste des expositions
 
Adresse postale : Musée d'art moderne et contemporain - La Terrasse - CS 10241 - 42 006 Saint-Étienne cedex 1 - Adresse GPS : Rue Fernand Léger - 42270 Saint-Priest-en-Jarez